___L'auteur___
me contacter
___S'abonner___
Qui suis-je?
S'abonner aux flux rss
S'abonner par e-mail
Me suivre sur twitter

Tag: Crise de l’euro

Manifeste pour une union politique de l’Euro: décryptage d’un délire franco-germano…pratin

BerezinaLa plupart des pays de l’Union européenne ne sont toujours pas sorti du marasme économique où les a plongé la crise économique et financière de 2008 que les manifestes, pétitions, appels etc. à une « autre Europe » font florès.
La dernière fournée, Manifeste pour une union politique de l’euro, nous est généreusement délivrée par une brochette d’économistes emmenée par le très prolixe Thomas Piketty.

Même repris et commenté par de très nombreux journaux, Le Monde en tête, ce manifeste n’a malheureusement rien d’original. A mes yeux ce texte n’est qu’une compilation d’idées venant de la gauche et de la gauche de la gauche véhiculées depuis le début 4 ou 5 ans et avec comme postulat que  les Etats ne sont pas responsables de la crise et que la seule solution pour les pays de l’Union Européenne (U.E.) de s’en sortir est de mettre tout en commun (dettes, politiques économiques et sociales).
Lire la suite →

Sauvetage de Chypre: Pourquoi le tabou de la protection des dèpôts a-t-il été brisé?

bank-runEt de cinq! Après la Grèce, l’Irlande, le Portugal et l’Espagne, Chypre est devenu samedi le cinquième pays de la zone euro à bénéficier d’un plan d’aide international, sauf que cette fois-ci un tabou est tombé; les épargnants, petits et gros, retraités anglais, oligarques russes et travailleurs chypriotes, seront aussi mis à contribution par le truchement d’une « taxe » (9,9% sur les dépôts bancaires supérieurs à 100.000 euros et de 6,75% en deçà). Le choc pour les citoyens chypriotes et pour les observateurs ne vient pas tant de la mesure en elle-même mais du passage à l’acte, beaucoup ont cru que les exigences, de l’Allemagne et du FMI, d’une participation des déposants à l’effort n’était que de l’esbroufe à l’attention des médias ou des électeurs.
Lire la suite →

Debtocracy: La crise grecque pour les nuls…par des manipulateurs

Hier soir, dans un grand élan d’ouverture d’esprit mais aussi par esprit de curiosité, je me suis astreint à un exercice d’autoflagellation pour le libéral que je suis; j’ai regardé Debtocracy.
Ce documentaire, sur la crise de la dette en Grèce, réalisé par des Grecs et qui fait fureur sur la toile dans les milieux de gauche, semble être l’objet d’un boycott des grands  médias.  Il n’en fallait pas plus pour propager une épidémie de complodite aiguë parmi les sympathisant d’extrême gauche et chez les alter-mondialistes sur un terreau fertile qu’est le monde de la finance. Compte rendu d’un documentaire qui n’en est pas vraiment un.
La première chose qui surprend, quand on sait que le budget du film serait de seulement 8.000 euros, est la très grande maitrise technique dont ont fait preuve les bénévoles ayant participé à ce projet. Bonne nouvelle donc, le talent n’est pas une affaire de gros sous et on sent que ce petit monde a mis tout son cœur à l’ouvrage pour accoucher d’un œuvre construite comme une belle série policière américaine, on est loin de l’amateurisme soixante huitarde. Le fonds par contre laisse largement à désirer et on se demande si cette maitrise artistique n’a comme unique but que de nous laisser bourrer le crâne avec des idées fumeuses et des théories saugrenues.

Lire la suite →

La crise de l’euro: des dettes et des taux

Voici une page proposant « en live » les taux d’intérêt de la dette publique cotées sur les marchés de quelques pays  européens phares. J’ai repris une idée d’Olivier Berruyer qui lui-même l’avait « honteusement reprise ! » de Discotonio sur Aux infos du nain. Je ne sais pas qui a dit le premier que l’Homme n’invente rien, il ne fait que reprendre des idées et les améliorer, mais voici donc ma pierre à l’édifice.

J’ai voulu faire plus concis, plus global et plus synthétique (et aussi plus esthétique..mais les goûts et les couleurs) que mes illustres prédécesseurs. Ainsi j’ai opté pour une présentation tabulaire qui facilite les comparaisons, j’ai ajouté le niveau global de la dette publique (dette aux sens de Maastricht + engagements sur les retraites des fonctionnaires) et son évolution future (uniquement au sens de Maastricht) pour placer les taux d’intérêt dans un contexte économique global en particulier en montrant la soutenabilité de la dette et sa tendance à court terme. J’ai par contre, dans un soucis de lisibilité, fait l’impasse sur certains pays qui ne me paraissent pas clé (Finlande, Autriche…) car petits et ne rencontrant pas de problème de dette.

J’ai ancré en deuxième partie un graphique, avec Google stat  comme source, représentant l’évolution de la dette de quelques pays européens significatifs pour mieux visualiser le chemin parcourus par ces pays.

Tous les chiffres indiqués en rouge sont cliquables et ouvrent un lien sur le site de Bloomberg (site d’information et de cotations financiers). J’ai choisi cette méthode par défaut car il n’est pas possible (à ma connaissance) de charger directement les chiffres de ce site sur un blog (mais si quelqu’un à une astuce je suis preneur).

Lire la suite →

Retour triomphal de l’Irlande sur les marchés; La rigueur cela marche!

Alléluia, l'Irlande est de retour sur les marchés financiers après presque 2 ans de purgatoire. Jeudi 5 juillet l'ex-tigre celtique a levé 500 millions d'euros à échéance 3 mois au taux de 1,8% avec une demande qui a représenté 2,8 fois l'offre. Un succès pour le meilleur élève des PIIGS selon la presse quasi unanime (au moins en France). Il faut croire que, depuis le sommet européen du 28 et 29 juin, nous sommes entré dans une période moutonnière où la méthode Coué appliquée aux affaires de la zone euro triomphe: A quoi sert la pluralité de la presse si c'est pour nous servir le même plat tous les jours et dans toutes les cantines?

Lire la suite →

Sommet européen: Comment Hollande s’est fait rouler dans la farine par Mario, Mariano, Angela et les autres

Le énième sommet de la dernière chance qui s'est tenu à Bruxelles les 28 et 29 juin 2012 a quelque chose de singulier; il fait l'objet d’éloges quasi unanimes des observateurs avertis et autorisés à s'exprimer dans les médias.


Les politiques de gauche louent l'intelligence tactique de Hollande quand ceux de droite revendiquent la paternité de ces accords en expliquant que c'est l’aboutissement d'un long travail en amont de leur ancien champion Sarkozy. Les économistes de gauche se félicitent d'un retour en grâce du keynésianisme quand ceux de droite y voient la planche de salut du capitalisme. Les europhiles sautent comme des cabris à l'annonce d'un fédéralisme renforcé quand les europhobes…se taisent.   (hommes politiques de droite comme de gauche, la plupart des économistes et les journalistes).

Lire la suite →