___L'auteur___
me contacter
___S'abonner___
Qui suis-je?
S'abonner aux flux rss
S'abonner par e-mail
Me suivre sur twitter

Tag: Allemagne

Manifeste pour une union politique de l’Euro: décryptage d’un délire franco-germano…pratin

BerezinaLa plupart des pays de l’Union européenne ne sont toujours pas sorti du marasme économique où les a plongé la crise économique et financière de 2008 que les manifestes, pétitions, appels etc. à une « autre Europe » font florès.
La dernière fournée, Manifeste pour une union politique de l’euro, nous est généreusement délivrée par une brochette d’économistes emmenée par le très prolixe Thomas Piketty.

Même repris et commenté par de très nombreux journaux, Le Monde en tête, ce manifeste n’a malheureusement rien d’original. A mes yeux ce texte n’est qu’une compilation d’idées venant de la gauche et de la gauche de la gauche véhiculées depuis le début 4 ou 5 ans et avec comme postulat que  les Etats ne sont pas responsables de la crise et que la seule solution pour les pays de l’Union Européenne (U.E.) de s’en sortir est de mettre tout en commun (dettes, politiques économiques et sociales).
Lire la suite →

L’Allemagne, amie publique n°1?

MerkelSelon un sondage de la BBC publié la semaine dernière, l’Allemagne est le pays qui a l’influence la plus positive au monde.
Quel contrepied ou superbe bras d’honneur pour la très grande majorité des journalistes, éditorialistes, hommes politiques de tout bord, économistes etc. qui, à longueur de journée, nous expliquent ou plutôt nous assènent que les problèmes économiques, de l’Europe en général et des pays du Sud en particuliers, sont à mettre au passif d’une Allemagne à la politique économique « non coopérative » et de sa chancelière, Angela Merkel, trop rigide. La critiques de l’Allemagne tombe de Charybde en Scylla, hésitant entre la germanophobie  et la misogynie à l’endroit de la femme la plus puissante au monde.  Les deux derniers exemples de cette diatribe médiatique qu’il m’est été donné de voir fût une émission de Frédéric Taddeï intitulée; L’Allemagne, ennemie publique n°1? et un projet de déclaration publique du parti socialiste dénonçant l’intransigeance égoïste de la chancelière Merkel. Maintenant que Sarkozy passe le plus claire de son temps à donner de très chères conférences à l’étranger, il faut bien trouver un bouc émissaire pour justifier la dégradation économique que connait la France.
Lire la suite →

Grèce: Les Français aussi égoïstes que les Allemands?

Un sondage paru dans le journal Dimanche Ouest-France du 18 septembre a fait l'effet d'une douche froide chez nos amis europhiles. 68% des Français désapprouveraient l'augmentation de la contribution française au sauvetage de la Grèce. Les Français seraient-ils devenue aussi égoïstes que les Allemands?
 
Il est vrai que depuis le début de la crise grecque les médias et les politiques français se sont laissés aller à une présentation caricaturale des positions des pays européens. D'un côté les Latins avec en tête de cortège la France – fille ainée de l'église – généreux, solidaires, visionnaires,  qui ont tout compris de la crise mais dépensiers et et de l'autre côté de la rive du Rhin, les Germains, égoïstes, comptables, ne comprenant rien aux subtilités des marchés financiers mais vertueux. Un remake des guerres de religions qui ont ravagés l'Europe.

Lire la suite →

Restructuration de la dette grecque: Pourquoi la France et l’Allemagne sont aux antipodes

En échange d'un prêt de 110 milliards d'euros accordé en mai 2010 (80 milliards de la zone euro et 30 du FMI), Athènes s'était engagée à appliquer un plan de rigueur draconien pour réduire son déficit public. Le plan se décomposait en trois parties: baisse des dépenses publiques, augmentation des impôts et privatisations.

Les salaires ont baissés, les pensions de retraite ont été gelées, la tva a fortement crue mais les plus grandes fortunes échappent toujours au fisc, la très riche église orthodoxe est toujours exemptée d'impôts et les capitaux fuient le pays ce qui, au passage, affaiblit les banques grecques (38 milliards auraient été placé en Suisse ces dix-huit mois selon le ministère des finances grecs). En somme le peuple "d'en bas" subit de plus en plus fortement la crise, les plus riches s'en sortent mieux. Le pays ayant connu sa pire récession en 2010 avec une baisse du PIB de 4,2%, l'état va voir sa dette culminer à 150% du PIB en 2011. 

Lire la suite →

Les Allemands sont-ils des fainéants?

Mi-juin, lors d'une réunion politique de son parti dans une petite ville allemande, la chancelière Angela Merkel déclarait: "il faudrait que dans des pays comme la Grèce, l'Espagne, le Portugal, on ne parte pas à la retraite plus tôt qu'en Allemagne, que tous fassent un peu les mêmes efforts, c'est important". Petite réunion, petite ville, petite  phrase, mais gros effet, pas seulement dans les trois premiers pays cités mais aussi chez ceux qui pourraient se sentir visés comme la France ou l'Italie. Solidarité latine oblige ou égo froissé.

Un tel affront pour la France ne pouvait pas rester sans réponse, mais comme Angela n'avait pas désigné nommément Paris, ni le président ni le gouvernement ne pouvait relever le gant, l'image du couple franco-allemand solidaire et moteur de l'Europe en aurait pris un sérieux coup mais pire, cela aurait laisser entendre que la France avait un problème avec son système de retraite alors qu'on venait juste de nous vendre une réforme douloureuse de l’assurance vieillesse qui doit assurer, selon ses auteurs, son financement pour les vingt ans à venir. C'est Patrick Artus, chef économiste de la banque Natixis, qui va faire le job de porte-flingue avec une étude comparative Allemagne vs pays latins & Grèce. Son employeur ayant bénéficié du plan de sauvetage des banques financé par l'état français, ce n'est qu'un juste retour d’ascenseur.
 

Lire la suite →