___L'auteur___
me contacter
___S'abonner___
Qui suis-je?
S'abonner aux flux rss
S'abonner par e-mail
Me suivre sur twitter

Tag: Espagne

L’Union européenne favorise-t-elle les mouvements indépendantistes?

Référendum sur l’indépendance de l’Ecosse en 2014, nette victoire des nationalistes flamands du N-VA à Anvers, Artur Mas, président de la région de Catalogne qui menace d’organiser un référendum si Madrid ne lui accorde pas plus d’autonomie en matière fiscale. Même si chaque cas est particulier et que les mouvements autonomistes ou indépendantistes sont aussi vieux que la création des Etats eux-même (Moïse n’était-il pas un indépendantiste?), ce net regain des mouvements autonomistes aux quatre coins de l’Europe n’est à l’évidence pas le fruit d’une coïncidence spatio-temporelle et on peut s’interroger sur l’influence de l’Union européenne (UE.) sur cette accès de fièvre.

C’est ce que je vais faire en focalisant mon attention sur la situation des cinq régions d’Europe les plus importantes, à mes yeux, car combinant un fort courant autonomiste et un poids économique relativement important. Donc je ne parlerai pas de la Corse ni des îles Féroé.

Lire la suite →

Dette espagnole et Italienne: la mort à petit feu

L'encre du traité établissant le Mécanisme européen de stabilité est à peine sèche que déjà s’élèvent des voix dont celles; du secrétaire générale de l'OCDE, du FMI et de la Commission européenne, pour demander une augmentation de la capacité du fonds de secours aux pays en difficulté de la zone euro.

Le motif; "Bien qu’il ne soit pas clair aujourd’hui que l’on ait besoin d’actionner un fonds de cette envergure, son existence sera de nature à renforcer la confiance" précise un rapport de l'OCDE ce mardi.

Le chiffre; 1.000 milliards d'euro (jusqu'en 2014 et peut-être plus après) contre 740 milliards actuellement!  
Quand on parle pognon, à partir d'un certain chiffre, tout le monde écoute, mais à partir d'un autre chiffre, personne ne comprend car cela dépasse l’entendement. 740 milliards, c'est l'addition de la dette des trois pays de la zone euro déjà secourus par la Troïka (FMI, la BCE et les pays de l'Union européenne); Irlande, Portugal et Grèce avant restructuration de la dette, plus un petit reliquat de 40 milliards pour se donner de la marge…on n'est jamais à l'abri d'une mauvaise surprise. 1.000 milliards, c'est nos trois pays sous assistance respiratoire plus le stock de dette publique à renouveler jusqu'en 2014 pour l'Espagne et l'Italie, les deux suivants sur la liste des maillons faibles.
 

Lire la suite →

Crise de la zone euro: 4 options mais aucune solution

La zone euro est en crise aujourd'hui parce que certains états ont accumulé des dettes tellement importantes que les marchés n'acceptent de les financer qu'à des taux usuraires. Ces états, nous les connaissons tous; Grèce, Irlande, Portugal, mais la liste n'est pas close et peut s'allonger du jour au lendemain.

Face à la gravité de la situation, les dirigeants européens et le Fond monétaire international ont mis en place des dispositifs d'urgence (prêts bilatéraux, fonds de stabilisation européen, prêt du FMI, achat de bon du trésor par la banque centrale européenne…). Ces différentes actions ont permis de sauver les trois états de la faillite immédiate et d'éviter une contagion au reste du continent. Mais rien n'est résolu sur le long terme.
 

Lire la suite →

Puerta del Sol: Le choc des générations?

Depuis deux semaines des milliers de jeunes Espagnols, se faisant appeler "Los Indignados" ("les indignés" en français, c'est facile l'espagnol!), occupent la Puerta del Sol, place située au cœur de la ville de Madrid et haut lieu symbolique puisque c'est le kilomètre zéro, le point à partir duquel sont calculés les distances entre les villes du pays. C'est aussi le point de départ d'un mouvement qui touche maintenant le pays tout entier et qui s'étend même à quelques capitales européennes comme Paris, Berlin ou même Prague!
Jusqu'à aujourd'hui, la presse avait assez peu parlé de ce mouvement, surement était-elle trop occupée avec le DSKgate, peut être aussi qu'il est plus facile de cogner sur Ben Ali ou Khadafi que sur le sympathique et si consensuel Zapatero.
l'Espagne de José-Luis n'est ni la Tunisie ni la Libye. Elle est bien plus riche que la première et les droits de l'homme y sont bien plus respectés qu'au pays du guide suprême. Et pourtant, les revendications des jeunes espagnols et celles de la "rue arabe" sont présentées par les médias comme assez semblables. Mais n'est-ce pas qu'une apparence renforcée par l'analogie qu'on peut faire entre  la place madrilène et la place Tahir au Caire?

Lire la suite →