___L'auteur___
me contacter
___S'abonner___
Qui suis-je?
S'abonner aux flux rss
S'abonner par e-mail
Me suivre sur twitter

Category: Finance & Marchés

10.000 suppressions d’emplois chez UBS: un mal nécessaire

Alors que se tient le procès du « trader fou » Kweku Adoboli, la direction d’UBS vient d’annoncer la suppression de 10.000 emplois. D’après les premières informations parues dans la presse, seront concernés la  banque d’affaire et plus particulièrement le département taux fixes (obligations et produits dérivés liés).
Dès mardi matin des dizaines d’employés du front office à Londres (traders et sales) n’ont pu accéder le matin à leur poste de travail sans avoir reçu le moindre avertissement.

La méthode utilisée et l’ampleur des emplois perdus ont choqué plus d’un chroniqueur, et pourtant, elles sont à mes yeux, totalement justifiées.

Lire la suite →

Délocalisation de traders de la Société Générale pour Londres ou comment naît une rumeur

Selon plusieurs informations parues dans la presse, la troisième banque française entend proposer à une partie de ses traders et de ses banquiers spécialisés de s’installer outre-Manche. Les conditions de départ seraient, selon le blog Margin call, les suivantes: Abandon du CDI de droit français pour un contrat de droit local anglais, augmentation de 20 à 30% et garantie de conserver son job pour au moins deux ans.
C’est ce qu’on appelle la mondialisation heureuse. Cela n’a rien avec ces ouvriers de Bourgogne dont l’usine ferme et à qui on propose un reclassement en Roumanie, parce que c’est une obligation légale, avec un salaire divisé par trois . Mais revenons à notre sujet principal.

Lire la suite →

La crise de l’euro: des dettes et des taux

Voici une page proposant « en live » les taux d’intérêt de la dette publique cotées sur les marchés de quelques pays  européens phares. J’ai repris une idée d’Olivier Berruyer qui lui-même l’avait « honteusement reprise ! » de Discotonio sur Aux infos du nain. Je ne sais pas qui a dit le premier que l’Homme n’invente rien, il ne fait que reprendre des idées et les améliorer, mais voici donc ma pierre à l’édifice.

J’ai voulu faire plus concis, plus global et plus synthétique (et aussi plus esthétique..mais les goûts et les couleurs) que mes illustres prédécesseurs. Ainsi j’ai opté pour une présentation tabulaire qui facilite les comparaisons, j’ai ajouté le niveau global de la dette publique (dette aux sens de Maastricht + engagements sur les retraites des fonctionnaires) et son évolution future (uniquement au sens de Maastricht) pour placer les taux d’intérêt dans un contexte économique global en particulier en montrant la soutenabilité de la dette et sa tendance à court terme. J’ai par contre, dans un soucis de lisibilité, fait l’impasse sur certains pays qui ne me paraissent pas clé (Finlande, Autriche…) car petits et ne rencontrant pas de problème de dette.

J’ai ancré en deuxième partie un graphique, avec Google stat  comme source, représentant l’évolution de la dette de quelques pays européens significatifs pour mieux visualiser le chemin parcourus par ces pays.

Tous les chiffres indiqués en rouge sont cliquables et ouvrent un lien sur le site de Bloomberg (site d’information et de cotations financiers). J’ai choisi cette méthode par défaut car il n’est pas possible (à ma connaissance) de charger directement les chiffres de ce site sur un blog (mais si quelqu’un à une astuce je suis preneur).

Lire la suite →

Liborgate: Pourquoi et comment

Je suis étonné par la modeste place qu'occupe en France le scandale du Libor qui actuellement secoue tout le secteur financier britannique et indigne au plus au point opinion publique britannique et sa classe politique (indignation un peu surjoué par les hommes politiques puisque les rumeurs de fraude avaient commencé à circuler dés 2007).
L'explication dans ce manque d’intérêt des médias est peut être à chercher dans la méconnaissance des conséquences et des implications de cet taux de référence londonien qui vont bien au delà de la City.
 
Qu'est-ce que le LIBOR
 
Le London interbank offered rate (en francais le taux interbancaire offert à Londres) est un taux statistique qui reflète (ou devrait refléter) les taux moyens auxquels se prêtent un panel de banques sur la place financière de Londres.  Comme ce taux de référence se calcule tous les jours ouverts de l'année, concerne  10 devises (la livre sterling of course mais aussi l'euro et même la couronne suédoise) et comporte 15 échéances (du taux au jour le jour aux prêts de 12 mois), tous les jours la British bankers association (BBA) communique 150 Libor différents et environ 52.500 Libor par an! Un exemple le Libor "du 11 mai 2012, échéance 3 mois sur la couronne danoise".

Dette souveraine à taux d’intérêts négatifs: pas si dingue qu’il n’y parait

Le club des pays qui empruntent avec des taux négatifs compte un membre de plus depuis cette semaine, le Danemark, qui vient rejoindre l'Allemagne et la Suisse. Copenhague est parvenu à placer pour 3,35 milliards de couronnes danoises (environ 567 millions d'euros) d'obligations à échéance 2014 au taux de -0,08% quand au même moment un autre royaume, celui d'Espagne, devait concéder 5,10% pour la même échéance. Pour un même investissement de 10.000 euros, le Trésor espagnol devra débourser 10.765 euros dont 765 euros d’intérêts alors que son confrère danois ne remboursera qu'environ 9.988 euros soit 12 euros de moins que ce qu'il a reçu, le monde à l'envers.

Lire la suite →

Quelle est la différence entre le quantitative easing, le LTRO et la planche à billets?

Face à la crise de la dette que traversent les pays européens deux camps s’affrontent au sein de l’Union européenne et chacun a sa solution pour éteindre l’incendie qui se propage à travers le vieux continent. Ceux qui pensent que le retour à la normale viendra par une politique de rigueur ou d’austérité et d’autres qui plaident pour une politique de relance et souhaitent que la Banque centrale européenne (BCE) adopte une politique monétaire plus axée sur la croissance que sur la surveillance de l’inflation.
Ces derniers nous parlent avec délectation et envie de quantitative easing (Q.E.), le dernier anglicisme qui fait fureur dans la presse, appliqué par la Banque d’Angleterre ou la Federal reserve américaine. Ce nouveau terme (enfin nouveau pour les Européens, les Japonais le connaissent depuis 20 ans) est reprit en boucle dans les médias avec une définition très différente selon son positionnement politique.
Lire la suite →