___L'auteur___
me contacter
___S'abonner___
Qui suis-je?
S'abonner aux flux rss
S'abonner par e-mail
Me suivre sur twitter

Category: Médias & Politique

les 30 engagements pour le changement du PS: du vague et de l’incantation

Le projet socialiste pour l'élection présidentielle de 2012 a été adopté samedi 28 mai à l'unanimité, lors d'un vote à main levée, par les délégués de la convention réunie à Paris par le parti de Martine Aubry. Etonnant de voir un parti qui se déchire depuis 15 ans entre des rivalités personnelles et des courants  politiques antagonistes arriver à l'unanimité sur un texte. On se dit alors que ce texte doit vraiment être un ragout où toutes les tendance du PS ont mis quelques ingrédients au prorata de leur poids dans le parti.
 
Adopter un projet avant même d'avoir désigné son candidat c'est mettre la charrue avant les bœufs et cela montre que la primaire n'est pas adaptée à un parti politique qui privilégie les idées sur le chef.  Les primaires socialistes sont donc bien, comme certains le redoutaient, un concours de beauté. Hollande, qui s'est mis au régime et qui a perdu quelques kilos, l'a bien compris.

Si on pouvait résumer le projet socialiste pour 2012 en trois expressions: réinventer la roue, toujours plus de bureaucratie et dénie de réalité politique et économique!

 
Le Ps réinvente la roue à maintes reprises en proposant des solutions soit qui existent déjà, comme une banque publique pour soutenir les PME innovantes (point 1), soit qui ont échoué comme les emplois jeunes (point 4)
Avec le Ps c'est la bureaucratie qui progresse y compris au niveau européen avec une communauté européenne des énergies (point 10)
 

Lire la suite →

Lagarde au FMI: chronique d’une mise à mort annoncée

On entend souvent dire que quand on fait appel à une femme pour une fonction à haute responsabilité c'est le signe que la situation est désespérée. Christine Lagarde, qui a de fortes chances de prendre dans quelques jours la succession de Dominique Strauss-Khan à la tête du Fonds monétaire international, va peut-être confirmer cette règle. Rassurez-vous, son destin sera surement moins tragique que celui de Jeanne d'Arc.
  
Oui, la situation de quelques pays européens est désespérée, car ni le président Sarkozy ni DSK n'ont, comme tous les deux et leurs admirateurs le claironnent, sauvé l'Europe et l'euro (voir un de mes précédents articles: Le bilan contestable du docteur DSK au FMI). Au mieux, ils ont gagnés du temps en accordant un sursit à la Grèce, au Portugal, à l'Irlande et quelques autres. Au pire, ils auront contribué à appauvrir le reste des pays européens qui ont prêté de gros montants à des pays qui ne les rembourseront peut-être jamais.

Lire la suite →

Pourquoi les pauvres ne votent-ils pas à gauche?… Peut-être une question de bon sens!

"Pourquoi les ouvriers ne votent-ils gauche?", "Pourquoi les pauvres snobent-ils la gauche" ou "Pourquoi les classes populaires votent-elles à droite?". La grande question que posent les journalistes aux dirigeants politiques de gauche et que la gauche se pose à elle-même (ou feint de le faire) et qui revient en boucle (le dernier épisode étant l'interview de Mélenchon par Morand sur Europe 1) traduit un profond malaise plus particulièrement au parti socialiste – parti qui aspire à gouverner – qui ne peut ne passer d'un soutient des classes populaires pour revenir  au pouvoir.
 
N'a-t-on jamais entendu un politique de l'U.M.P. se demander pourquoi les bobos – Bourgeois-bohème – des grandes villes ne votaient-ils pas pour la droite? N'a-t-on jamais entendu un des Le Pen se plaindre qu'un pays comme la France, composé en majorité d'une population de race blanche, ne les ait jamais porté au pouvoir?

Lire la suite →