___L'auteur___
me contacter
___S'abonner___
Qui suis-je?
S'abonner aux flux rss
S'abonner par e-mail
Me suivre sur twitter

les 30 engagements pour le changement du PS: du vague et de l’incantation

Le projet socialiste pour l'élection présidentielle de 2012 a été adopté samedi 28 mai à l'unanimité, lors d'un vote à main levée, par les délégués de la convention réunie à Paris par le parti de Martine Aubry. Etonnant de voir un parti qui se déchire depuis 15 ans entre des rivalités personnelles et des courants  politiques antagonistes arriver à l'unanimité sur un texte. On se dit alors que ce texte doit vraiment être un ragout où toutes les tendance du PS ont mis quelques ingrédients au prorata de leur poids dans le parti.
 
Adopter un projet avant même d'avoir désigné son candidat c'est mettre la charrue avant les bœufs et cela montre que la primaire n'est pas adaptée à un parti politique qui privilégie les idées sur le chef.  Les primaires socialistes sont donc bien, comme certains le redoutaient, un concours de beauté. Hollande, qui s'est mis au régime et qui a perdu quelques kilos, l'a bien compris.

Si on pouvait résumer le projet socialiste pour 2012 en trois expressions: réinventer la roue, toujours plus de bureaucratie et dénie de réalité politique et économique!

 
Le Ps réinvente la roue à maintes reprises en proposant des solutions soit qui existent déjà, comme une banque publique pour soutenir les PME innovantes (point 1), soit qui ont échoué comme les emplois jeunes (point 4)
Avec le Ps c'est la bureaucratie qui progresse y compris au niveau européen avec une communauté européenne des énergies (point 10)
 

Le Ps vit dans une bulle et feint de ne pas savoir que le poids de la France dans le monde a beaucoup diminué et que même au sein de l'Europe, il est tout relatif. Nos partenaire de l'Ue ne nous suivent plus, car même les partis de gauche anglais, allemand ou scandinave sont plus libéraux que l'UMP. Au dénie de réalité politique vient s'ajouter le dénie de réalité économique, les caisses sont vides et si on ne veut pas finir comme les Grecs ou les Irlandais, il va falloir faire un effort de rigueur budgétaire.
 
Deux thèmes politiques sont passés à la trappe; la sécurité des biens et des personnes (seulement abordé au point 24), on voit bien que, malgré tous les efforts que font certains, la gauche rencontre toujours un problème idéologique pour aborder ces problèmes et les violences faites aux femmes, la peur du ridicule après l'affaire Strauss-Khan peut-être ou une concession faite aux strauss-khanienx.

 

Voici le texte des 30 engagements du Ps (en italique) suivit immédiatement de ma critique.
 
1 Pour muscler la compétitivité de la France, nous créerons une Banque publique d’investissement, qui investira dans la recherche et l’innovation, soutiendra les PME-PMI, prendra des participations dans les activités stratégiques et les filières industrielles d’avenir, et dont les moyens seront mobilisés sous la forme de fonds régionaux en copilotage avec les régions et leurs élus.
 
Pourquoi créer quelque chose qui existe déjà? Depuis 2005 existe Oseo est la banque publique française de financement des PME innovantes. Encore une couche de bureaucratie.
 
2 Pour refaire passer l’économie devant la finance et pour réguler le système financier, nous baisserons l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % pour les entreprises qui réinvestissent intégralement leurs bénéfices et l’augmenterons jusqu’à 40 % pour celles qui privilégient les dividendes des actionnaires ; nous instaurerons au niveau européen une taxe de 0,05 % sur les transactions financières ; nous lutterons pour la suppression des paradis fiscaux ; nous séparerons les activités de dépôt et d’investissement des banques ; nous créerons une agence de notation publique européenne.
 
Favoriser les entreprises qui réinvestissent au détriment de celles qui distribuent leurs bénéficient aux actionnaires apparait de prime abord comme une bonne idée, sauf que cela va inciter les entreprises à déplacer leurs sièges à Malte ou en Irlande où les taux d'impositions sont respectivement de 5 et 12,5%
 
"Nous instaurerons au niveau européen…" Sauf que la France est complètement isolée dans une Europe acquise aux idées libérales et que le parti socialiste français fait figure de parti archaïque aux yeux des autres partis de gauche européens.
 
3 Pour que l’Europe puisse avancer, nous proposerons à nos partenaires d’émettre des emprunts européens (eurobonds) afin de financer les investissements du futur (réseaux de transport d’énergie, réseaux numériques, biotechnologies…) et les champions industriels de demain.
 
Encore de la dette, toujours de la dette. L'UE n'a déjà pas les moyens ou la volonté de secourir les états en difficulté de la zone Euro, tout les plan de sauvetage sont co-financés par le FMI. De plus une telle politique serait financée par tous les membres de l'UE mais bénéficierait surtout à la première puissance industrielle du vieux continent: L’Allemagne.
 
4 Pour l’emploi des jeunes, nous créerons 300 000 « emplois d’avenir » dans les domaines de l’innovation
environnementale et sociale.
 
Emploi d'avenir dans le social?  Vous voulez dire changer la couche d'une personne du 4ème age frappée d’incontinence en étant payé à 1/3 du Smic!  Je veux bien mais avec quel argent?
 
5 Pour protéger les salariés, nous créerons une sécurité sociale professionnelle, matérialisée par un compte temps formation permettant à chacun de reprendre des études, de réaliser un projet personnel, de s’occuper de sa famille et de choisir les modalités de son départ en retraite. Nous dissuaderons les licenciements boursiers par des pénalités financières pour les entreprises qui en même temps versent des dividendes à leurs actionnaires.
 
Au lieu de vouloir créer une sécurité sociale professionnelle sur le modèle danois de flex-sécurité, le Ps devrait s'atteler à sauver la sécurité sociale crée en 1945. "choisir les modalité de son départ en retraite", en décodé cela signifie encourager les départs en pré-retraite donc déstabiliser encore plus la branche retraite de la sécu. Dissuader les "licenciements boursiers" est une mesure très populaire mais économiquement stupide. Les entreprises ont besoin constamment d'adapter leurs structures de production, même celles qui font des bénéfices, avec une telle politique la France n'aurait plus aucun champion industriel en 10 ans. 
 
6 Pour protéger les intérêts de l’Europe, de ses savoir-faire et de ses salariés dans la mondialisation, pour mieux réguler le commerce, nous agirons pour augmenter les droits de douane sur les produits provenant de pays ne respectant pas les normes internationales en matière sociale, sanitaire ou environnementale.
 
Sauf que cela va contre les engagements que la France et l'Europe ont prises auprès de l'Omc, organisme dirigé par un membre du Ps Pascal Lamy. Si on ferme nos marchés à la Chine ou au Brésil, ces deux pays fermeront aussi leurs marchés à nos produits.
 
7 Pour réduire l’endettement de la France, nous affecterons à la réduction de la dette la moitié des marges financières que nous dégagerons.
 
Mais comme le Ps ne dégagera aucune économie, pire il aggravera le déficit de la France si il met en place son projet, cette promesse est caduc.
 
8 Pour encourager les comportements écologiques, nous rendrons la TVA « écomodulable » (diminuée sur les produits non polluants et augmentée sur les produits polluants).
 
Le Ps va donc s'attaquer aux agriculteurx français très friands des pesticides…bon courage.
 
9 Pour que notre alimentation soit plus saine et pour que les agriculteurs vivent de leur travail, nous orienterons les achats alimentaires des collectivités locales vers l’agriculture et la pêche de proximité (lait et laitages, viandes, fruits et légumes).
 
Donc un éleveur de porcs breton ne pourra plus vendre sa production en Provence ou en Alsace! D'un coté le Ps promeut la libre circulation entre pays de l'UE et de l'autre il veut mettre des barrières au commerce entre les régions françaises. Chercher la cohérence.
Par ailleurs cette politique aura pour résultat de renchérir les coûts d’approvisionnement pour les collectivités locales qui ne pourront plus faire jouer la concurrence.
 
10 Pour sortir de la dépendance au nucléaire et au pétrole, nous développerons massivement les économies d’énergie et les énergies renouvelables et nous proposerons à nos partenaires la mise en place d’une Communauté européenne des énergies. Nous organiserons un débat national sur la transition énergétique dès 2012.
 
Sauf que les "énergies renouvelables" ne sont pas rentables actuellement et que donc cela va mobiliser beaucoup de moyens financiers alors que le Ps dire chercher à réduire la dette de la France et sa dépendance aux marchés financiers.
"Communauté européenne des énergies": Encore une couche de bureaucratie. D'ailleurs le PS reste muet sur les moyens et les objectif de ce nouvel OVNI
 
11 Pour alléger la facture énergétique des Français, nous réinvestirons une partie des superprofits des groupes pétroliers dans des aides à l’isolation, le développement des énergies renouvelables et la mise en place de tarifs progressifs pour le gaz, l’électricité et l’eau.
 
Un impôt Total en faite. Trois objections me viennent à l’esprit. D’abord quand on a un super champion, il faut être stupide pour lui mettre des bâtons dans les roues et l'handicaper face aux autres géants du secteur comme Exxon ou BP. Ensuite je m'interroge sur la légalité d'un impôts spécial qui ne viserait qu'une entreprise. Enfin je pense que Total reconstituera ses marges en augmentant ses tarifs, donc en fin de compte c'est le consommateur qui paiera l'addition.
 
12 Pour stopper l’envolée des loyers, nous plafonnerons leur montant lors de la première location ou à la relocation, notamment dans les zones de spéculation immobilière et nous financerons la construction de 150 000 logements sociaux par an.
 
Pour dissuader les détenteurs de capitaux d'investir dans un secteur il n'y a pas meilleure idée que de plafonner les prix. Proposition contre-productive car le problème n'est pas le niveau des loyers mais  la pénurie de logements entretenu soit dit en passant par de nombreuses municipalités de gauche qui ne veulent que des bureaux et pas de logement. 150.000 logement sociaux par an, je veux bien mais avec quel argent?
 
13 Pour que l’égalité salariale femme-homme devienne une réalité, nous en ferons une condition pour conserver des exonérations de cotisations patronales.
 
Il est toujours difficile de prouver si dans une entreprise une femme gagne moins parce que c'est une femme ou parce qu’elle occupe un poste moins qualifié.
 
14 Pour aider les jeunes adultes à réussir leurs études, à se loger, à se soigner et à accéder à l’emploi, nous créerons une allocation d’études sous condition de ressources dans le cadre d’un parcours d’autonomie. Un droit à la formation initiale différée sera accordé à ceux qui ont quitté le système scolaire de manière précoce.
 
La société de l'assistanat! Quid de son financement?
 
15 Pour une plus juste répartition des richesses au bénéfice des salariés, nous organiserons une conférence salariale annuelle tripartite et revaloriserons le pouvoir d’achat du Smic. Nous limiterons les rémunérations abusives : rémunérations variables n’excédant pas la part fixe, écarts de rémunérations de 1 à 20 maximum dans les entreprises à participation publique, présence des salariés dans les conseils d’administration ou de surveillance et les comités des rémunérations.
 
Le problème est que très peu de français sont au Smic et que cette mesure va encore écraser les classes moyennes qui contrairement au dirigeants économiques ne peuvent pas choisir l'expatriation.
Le ratio de 1 à 20 entre le plus bas salaire et le plus haut est une idée de Mélanchon. On ne peut pas dire que le sénateur de l'Essonne est un doux rêveur ou un Le Pen de gauche le lundi et reprendre ses idées le mardi.
 
16 Pour les retraites, nous rétablirons l’âge légal à 60 ans (pour permettre à ceux qui ont commencé à travailler tôt ou exercé des métiers pénibles de pouvoir partir au même âge qu’avant la loi de 2010), ainsi que l’âge de départ sans décote à 65 ans. Nous engagerons la réforme des retraites promise aux Français, fondée sur des garanties collectives, permettant des choix individuels et assurant l’avenir des régimes par un financement du premier au dernier euro.
 
Le retour à l'âge légal à 60 ans de la retraite, aucun français ne les croient, c'est même pour cela que les manifestations contre cette réformes ont eu tant de succès, ils savaient que c'était maintenant ou jamais qu'ils pouvaient s'y opposer. Comment faire une réforme dans une Europe où tous les autres pays font l'inverse?
 
17 Pour davantage de justice dans les impôts, nous fusionnerons l’impôt sur le revenu et la CSG dans un impôt citoyen plus progressif et prélevé à la source.
 
La France est peut-être le pays au monde où il y a le plus de citoyens qui ne paient pas d'impôt sur le revenu, alors je ne voit pas comment on pourrait le rendre plus "progressif", à moins de tout confisquer pour les plus aisés
 
18 Pour revaloriser le travail, nous ferons en sorte que les revenus du capital ainsi que les bonus et stock-options soient soumis au même taux d’impôt que les revenus du travail, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.
 
C'est oublier que les bonus et les Stock-option sont un bon moyen pour motiver les salariés et que c'est même la gauche qui les a détaxé partiellement dans les années 80.
 
19 Pour la réussite scolaire de chaque jeune, nous conclurons un nouveau pacte éducatif entre les professeurs et la nation : priorité à la réussite dans le primaire, refonte des rythmes scolaires et des programmes (socle commun de savoirs et de compétences), personnalisation accrue des enseignements, amélioration de l’encadrement et revalorisation du métier d’enseignant. Nous développerons l’enseignement et l’accès à la culture, ainsi que la pratique sportive.
 
Tout les 4 ans la France connait une réforme scolaire avec les maigres résultats qu'on connait. Et si on revenait "aux fondamentaux"; savoir lire, écrire et compter au lieu de s'embarquer dans la pratique sportif ou d'autres bétises.
 
20 Pour l’enseignement supérieur et la recherche, nous donnerons la priorité à la réussite dans les premiers cycles universitaires, nous renforcerons l’encadrement pédagogique et nous donnerons les moyens pérennes nécessaires à l’autonomie et au rayonnement des équipes, des laboratoires et des universités.
 
Avec quel crédits?
 
21 Pour l’épanouissement des tout-petits, l’accueil en crèche et la scolarisation à 2 ans seront développés.
 
Encore avec quels crédits!
 
22 Pour la santé, nous remettrons l’hôpital public au coeur du système, et nous demanderons aux jeunes médecins libéraux d’exercer en début de carrière dans les zones qui manquent de praticiens.
 
Et si les jeunes médecins libéraux ne veulent pas aller dans ces zones, qu'est-ce qu'on fait? On les envoie en camp de réduction!
 
23 Pour améliorer la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie, à domicile ou en établissement, nous ferons appel à la solidarité nationale. Pour permettre l’accès de tous à la vie de la cité, nous garantirons l’existence d’un volet handicap dans chaque loi et nous élèverons progressivement l’allocation adulte handicapé.
 
C'est pas la dépendance? Le Ps volent même les idées de Sarkozy. Avec comme point commun toujours le problème du financement.
 
24 Pour améliorer la sécurité des Français et la tranquillité publique, nous renforcerons les moyens de la police et de la gendarmerie, notamment en créant dix mille postes de gendarmes et de policiers de proximité. Pour une justice plus efficace, nous procéderons au rattrapage des moyens. Chaque acte de délinquance trouvera une réponse immédiate, juste et proportionnée.
 
10.000 fonctionnaires de plus donc.
 
25 Pour lutter contre les discriminations, nous généraliserons les CV anonymes, sans nom ni photo et nous
expérimenterons un système d’attestations remises par les policiers lors des contrôles d’identité.
 
Faudrait aussi généraliser les entretiens d'embauche par des aveugle pour pas que le recruteur sache si le candidat est noir, arabe ou autre chose. 
 
26 Pour assurer l’égalité des genres et des familles, nous ouvrirons le droit au mariage et à l’adoption pour tous les couples.
 
Je suppose que le Ps fait une grosse allusion au homosexuel. faudrait peut être qu'il sache que gay, lesbienne ou homosexuel ne sont pas des gros mots et qu'on peut les employer dans un texte politique.
 
27 Pour une politique juste et efficace en matière d’immigration, nous voterons tous les trois ans une loi d’orientation et de programmation qui sera élaborée en concertation avec les partenaires sociaux et les territoires qui assurent l’accueil et l’insertion des migrants ; nous renforcerons la lutte contre les employeurs qui ont recours au travail clandestin et contre les trafiquants ; nous créerons un vrai contrat d’accueil et d’intégration, fondé sur des obligations réciproques et insistant sur la maîtrise de la langue et la compréhension des droits et des devoirs républicains. Nous accorderons le droit de vote aux étrangers aux élections locales.
 
Sauf que ceux qui vont décider de la politique d'immigration et ceux qui vont accueillir et intégrer les immigrés et voir leur enfants aller dans les mêmes écoles ne sont pas les mêmes.
 
28 Pour conforter les contre-pouvoirs, nous garantirons l’indépendance de la justice (fin des instructions individuelles, carrières des magistrats non soumises au pouvoir politique) ; nous ferons voter une loi pour assurer le pluralisme effectif des médias et les responsables de l’audiovisuel public ne seront plus nommés par le président de la République.
 
Le Ps milite pour l'indépendance de la justice quand il est dans l'opposition, comme d'habitude. Vu que 80% des journalistes sont de gauche rendre "indépendant" les médias public c'est en fait les remettre dans les mains du Ps.
 
29 Pour approfondir la démocratie, nous renforcerons le rôle du Parlement, nous introduirons une dose de proportionnelle aux élections législatives, nous transformerons le Conseil constitutionnel en une véritable Cour constitutionnelle indépendante, nous supprimerons leur dotation publique aux partis qui ne respecteront pas l’objectif de la parité, nous lutterons contre les conflits d’intérêts et nous imposerons une limitation du cumul des mandats.
 
Le FN au parlement et la république des juges! Quant à la parité des partis politiques,  le Ps devrait commencer par balayer devant sa porte.
 
30 Pour encourager la démocratie locale et la cohésion territoriale, nous abrogerons la réforme territoriale imposée par l’UMP, nous engagerons un acte III de la décentralisation assurant l’autonomie financière et de gestion des collectivités, une péréquation bénéficiant aux territoires défavorisés, un nouveau pacte de confiance et de développement entre l’État et les collectivités, une citoyenneté active, une présence garantie pour les services publics, un programme volontariste pour les outremers dans le logement social, les infrastructures de transports visant à conforter le développement économique et l’accès à l’emploi.
 
On ne peut pas avoir "l'autonomie financière et de gestion des collectivités" et "une péréquation bénéficiant aux territoires défavorisés" c'est soit l'un soit l'autre.  
 
 
Conclusion
 
20 ans après la chute du mur de Berlin, le PS n'a toujours pas fait son aggiornamento. C'est le parti socialiste le plus archaïque d'Europe, quand il est en campagne électorale ou dans l’opposition, mais une fois arrivé au pouvoir, ses dirigeants font montre de grande souplesse et de beaucoup de réalisme (sous Jospin, l'état a plus privatisé que sous aucun autre gouvernement de droite pas exemple).
Le Ps devrait se montrer plus honnête avec ses électeurs et arrêter de courir après l’extrême gauche si il veut convaincre l'ensemble des français de sa capacité à diriger le pays. L'Europe est frappée par une grave crise de la dette publique et le programme du Ps ne semble pas en tenir compte.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *