___L'auteur___
me contacter
___S'abonner___
Qui suis-je?
S'abonner aux flux rss
S'abonner par e-mail
Me suivre sur twitter

Category: Economie

Le FSI va-t-il devenir la voiture-balai de l’industrie française?

Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, lors d’une interview accordée au Journal du dimanche, a annoncé que le fonds stratégique d’investissement (FSI) pourrait intervenir au côté du fonds souverain libyen pour soutenir son projet de reprise de la raffinerie Petroplus de Petite-Couronne.
Pour sauvez des industries et des emplois en France, il faut bien sûr tout essayer mais faut-il pour autant faire n’importe quoi?

L’objectif fixé au FSI, surnommé pompeusement le fonds souverain français, lors de sa création en 2008 par Nicols Sarkozy, était pourtant simple et ambitieux à fois: apporter des fonds propres à des entreprises porteuses de croissance et de compétitivité pour l’économie française. Tout l’inverse de ce que le ministre Montebourg est en train de proposer: un soutien à un canard boiteux, pour reprendre l’expression de Jean-Pierre Jouyet, patron de la Caisse des dépôts, le principal actionnaire du FSI, s’exprimant sur un autre cas, l’aciérie de Florange .

Lire la suite →

Dette publique: La gauche gère-elle mieux?

S‘il est une idée, en politique, profondément ancrée dans les esprits, c’est bien celle que la gauche serait beaucoup plus dépensière que la droite et donc moins bonne gestionnaire des deniers publics. Ce préjugé est combattu avec le plus grand acharnement par la gauche. Passe encore de passer pour angélique face à l’insécurité, mais manquer de crédibilité dans le domaine budgétaire alors que la crise de la dette en Europe perdure, c’est l’équivalent d’un suicide électoral collectif pour le PS et ses alliés.

Alors des dizaines de petits soldats se sont mobilisés, du centre gauche à l’extrême gauche, pour nous répéter à l’envie ce message: La gauche gère mieux les finances de l’Etat que la droite. Lire la suite →

La crise de l’euro: des dettes et des taux

Voici une page proposant « en live » les taux d’intérêt de la dette publique cotées sur les marchés de quelques pays  européens phares. J’ai repris une idée d’Olivier Berruyer qui lui-même l’avait « honteusement reprise ! » de Discotonio sur Aux infos du nain. Je ne sais pas qui a dit le premier que l’Homme n’invente rien, il ne fait que reprendre des idées et les améliorer, mais voici donc ma pierre à l’édifice.

J’ai voulu faire plus concis, plus global et plus synthétique (et aussi plus esthétique..mais les goûts et les couleurs) que mes illustres prédécesseurs. Ainsi j’ai opté pour une présentation tabulaire qui facilite les comparaisons, j’ai ajouté le niveau global de la dette publique (dette aux sens de Maastricht + engagements sur les retraites des fonctionnaires) et son évolution future (uniquement au sens de Maastricht) pour placer les taux d’intérêt dans un contexte économique global en particulier en montrant la soutenabilité de la dette et sa tendance à court terme. J’ai par contre, dans un soucis de lisibilité, fait l’impasse sur certains pays qui ne me paraissent pas clé (Finlande, Autriche…) car petits et ne rencontrant pas de problème de dette.

J’ai ancré en deuxième partie un graphique, avec Google stat  comme source, représentant l’évolution de la dette de quelques pays européens significatifs pour mieux visualiser le chemin parcourus par ces pays.

Tous les chiffres indiqués en rouge sont cliquables et ouvrent un lien sur le site de Bloomberg (site d’information et de cotations financiers). J’ai choisi cette méthode par défaut car il n’est pas possible (à ma connaissance) de charger directement les chiffres de ce site sur un blog (mais si quelqu’un à une astuce je suis preneur).

Lire la suite →

Retour triomphal de l’Irlande sur les marchés; La rigueur cela marche!

Alléluia, l'Irlande est de retour sur les marchés financiers après presque 2 ans de purgatoire. Jeudi 5 juillet l'ex-tigre celtique a levé 500 millions d'euros à échéance 3 mois au taux de 1,8% avec une demande qui a représenté 2,8 fois l'offre. Un succès pour le meilleur élève des PIIGS selon la presse quasi unanime (au moins en France). Il faut croire que, depuis le sommet européen du 28 et 29 juin, nous sommes entré dans une période moutonnière où la méthode Coué appliquée aux affaires de la zone euro triomphe: A quoi sert la pluralité de la presse si c'est pour nous servir le même plat tous les jours et dans toutes les cantines?

Lire la suite →

Sommet européen: Comment Hollande s’est fait rouler dans la farine par Mario, Mariano, Angela et les autres

Le énième sommet de la dernière chance qui s'est tenu à Bruxelles les 28 et 29 juin 2012 a quelque chose de singulier; il fait l'objet d’éloges quasi unanimes des observateurs avertis et autorisés à s'exprimer dans les médias.


Les politiques de gauche louent l'intelligence tactique de Hollande quand ceux de droite revendiquent la paternité de ces accords en expliquant que c'est l’aboutissement d'un long travail en amont de leur ancien champion Sarkozy. Les économistes de gauche se félicitent d'un retour en grâce du keynésianisme quand ceux de droite y voient la planche de salut du capitalisme. Les europhiles sautent comme des cabris à l'annonce d'un fédéralisme renforcé quand les europhobes…se taisent.   (hommes politiques de droite comme de gauche, la plupart des économistes et les journalistes).

Lire la suite →

Dette souveraine à taux d’intérêts négatifs: pas si dingue qu’il n’y parait

Le club des pays qui empruntent avec des taux négatifs compte un membre de plus depuis cette semaine, le Danemark, qui vient rejoindre l'Allemagne et la Suisse. Copenhague est parvenu à placer pour 3,35 milliards de couronnes danoises (environ 567 millions d'euros) d'obligations à échéance 2014 au taux de -0,08% quand au même moment un autre royaume, celui d'Espagne, devait concéder 5,10% pour la même échéance. Pour un même investissement de 10.000 euros, le Trésor espagnol devra débourser 10.765 euros dont 765 euros d’intérêts alors que son confrère danois ne remboursera qu'environ 9.988 euros soit 12 euros de moins que ce qu'il a reçu, le monde à l'envers.

Lire la suite →